Témoignages

Témoignage

de Solange ancienne stagiaire

en Sensitive Gestalt Massage

Mille fois merci à toi pour ta présence lumineuse, ton aide, ta gentillesse, ta joie de vivre, ton humanité et tes savoirs multiples dont nous nous nourrissons … comme la beauté du S.G.M .sous tes mains de virtuose, approcher ton être devient une leçon de vie pour qui sait percevoir !

Il y a des créations qui demeurent dans le temps et l’espace, tangibles, palpables, visibles et permanentes, transmissibles comme les tableaux de peinture, les sculptures, les romans, les poésies, les films, les photos, et puis y a des arts comme la musique, le cirque, la danse ou la construction d’un château de sable ou des bulles de savon, les ronds dans l’eau qui n’existent que le temps de leurs création/exécution, sauf si on les grave sur un CD, un film ou une photo pour avoir la preuve de leur existence, le S.G.M. fait partie de ces arts-là, ailleurs que dans les corps privilégiés et le lieu  où il est vécu, les gens ne peuvent pas en avoir une représentation avec son lot de bienfaits, d’ émotions, de beauté et de bonheur …  c’est un manque pour l’humanité !

Quand je te regardais ces jours-ci nous révéler sous tes gestes les magnifiques secrets de la momie et de la jambe antérieure qui tournait sur son axe suspendue en toute  sécurité entre tes doigts, je pensais à cela, à la beauté éphémère de ta gestuelle d’artiste dont 5 personnes seulement pouvaient témoigner pour cette exécution là et je réalisais le privilège et la chance qu’ont tes élèves, ainsi moi-même, de participer à cette expérience SGMique qui s’est trouvée un jour sur notre route !

Pas à Triel sur Seine, pas à Avignon mais à Mérindol, en plus tout près de chez moi, dans mon cher Luberon, dans les énergies chères à mon coeur !

 La psychologue de mon travail nous a montré un documentaire réalisé dans un orphelinat en pays de l’est ( je ne sais plus lequel : Roumanie, Hongrie … ) où le personnel féminin ( nounous, puéricultrices, psychologues … ) s’occupant des nourrissons abandonnés, tous carencés en amour, en tendresse, en bienveillance, en caresses, en paroles douces, tendres et vraies, en écoute, en stimulations, en propositions de vie, leur apportaient tout cela avec douceur et patience infinies, dans une gestuelle et un langage adaptés où seul l’intérêt de l’enfant comptait, lors du bain, de l’habillage, des repas, des jeux, du couchage et de la séparation à ce moment-là qui se passait sans angoisse dès lors que l’enfant est considéré comme une personne et respecté. Restant libre de ses mouvements (sans entraves imposées par l’adulte qui au contraire s’adapte à lui et l’attend, lui propose, le bébé se montre plus apaisé, moins souffrant du manque absolu, moins dépendant, pouvant aller vers la guérison psycho-affective, les pulsions de vie et l’autonomie, aussi petit qu’il soit ( ils avaient tous moins d’un an ). A la fin de la projection, la psy nous a demandé de commenter la prise en charge des orphelins avec cette méthode innovante qui exige beaucoup de savoir-faire, de la disponibilité donc du temps, donc de l’argent. Certains n’avaient rien à dire, d’autres ont dit que ce n’était pas généralisable voire utopique etc,

moi j’ai parlé de la Gestalt et du S.G.M. en expliquant en quoi il y avait similitude dans l’accompagnement respectueux de la personne dans l’ici et maintenant et j’ai mis l’accent sur la nécessité d’une bonne « séparation » pour le travail « d’autonomie » .

J’ai fait le parallèle avec les enfants du centre que je massais avec les principes du S.G.M. et ceux mis en exergue dans cet orphelinat, cette psy  savait seulement que je massais les enfants mais pas de quelle façon. J’étais fière de lui dire que dans ces massages, j’y mettais le même respect, les mêmes valeurs que dans son orphelinat exemplaire !

Voilà, chère Véronique, les ponts jetés entre le S.G.M. et la vie n’importe où ailleurs comme les rayons du soleil apportent la vie sur terre!  Alors oui, le S.G.M. est un soleil et un art fugace mais pour qui sait le transcender, il s’incarne dans d’autres gestes pour un but semblable d’humanisation et d’amour ! 

Je t’embrasse affectueusement et respectueusement.

de la part de Solange, le 3 mai 2012