La respiration en Sensitive Gestalt Massage

Article 5

La Respiration

par Véronique Desseaux

1. Morphologie du diaphragme

Le diaphragme peut être comparé à une coupole relevée vers l’avant ayant des insertions musculaires sur tout le pourtour costal profond, sternum, côtes et vertèbres lombaires. Sa partie supérieure, appelée centre phrénique, n’est pas contractile, à l’opposé de toutes les fibres musculaires qui en rayonnent. Grâce à ces fibres élastiques, le diaphragme est le principal muscle inspirateur. Quand la coupole descend avec un élargissement de son pourtour, le volume des  poumons, étirés vers le bas, augmente. C’est l’inspiration avec la rentrée d’air et l’abdomen se détend. Lorsque le diaphragme reprend sa place et se trouve détendu en remontant, c’est l’expiration car les poumons se vident. Le diaphragme joue un rôle essentiel par sa position entre la cage thoracique et l’abdomen. Il sépare de façon imagée, une poche d’air compressible d’une poche d’eau qui ne l’est pas et qui pourra se déformer à chaque cycle d’inspir-expir ou de tension-détente.

2. La respiration en Sensitive Gestalt Massage

La respiration en Sensitive Gestalt Massage du client et du praticien est une respiration profonde et régulière décrite en 5 points lors des formations; cette respiration rappelle celle des nourrissons jusqu’à ses deux ans environ. Elle stimule non seulement les poumons mais aussi tous les organes situés dans l’abdomen. Elle sollicite les trois étages de la cage thoracique. Quand la diaphragme descend lors d’une inspiration profonde, l’air remplira au mieux la majorité des alvéoles du bas vers le haut des poumons. Cette respiration abdominale complétée par la respiration thoracique permet d’apporter à nos cellules le supplément de revitalisation et d’évacuation de leurs toxines; ellepermet d’inspirer un plus grand volume d’air afin que l’expiration qui s’ensuit laisse l’air s’échapper lentement et consciemment par la bouche légèrement entr’ouverte. A chaque expiration, les tensions peuvent s’échapper et la détente s’installe. Avant l’inspiration suivante, une apnée courte de quelques secondes, sans air du tout, ajoutera une notion d’écoute au niveau des ressentis, par exemple, du bras droit massé par rapport à l’autre. Le client aura aussi la sensation qu’à l’inspir suivant, l’air rentre tout seul sans effort et que son abdomen se détend. Le client attend ainsi le besoin d’air pour inspirer à nouveau. Cette réhabilitation de la respiration du nourrisson, accompagnée par des gestes accompagnant la parole, se fait systématiquement lors du pré-contact, après la prise de contact. Le client se laisse guider et pourra être à nouveau sollicité au cours du massage afin de l’aider à amplifier l’effet profond du massage. Le diaphragme, sollicité ainsi plus consciemment, s’associe à une bonne gestion du stress. Le client pourra par la suite  pratiquer cet exercice de la respiration régulièrement  pour qu’elle devienne de plus en plus fluide et naturelle en toute situation. La pratiquer ainsi, en cas de stress, de tensions musculaires, de respiration haute, de soufle coupé, en étonne plus d’un en retrouvant de bon coeur le rire spontané particulièrement réparateur.

3. Physiologie de la Respiration en

Sensitive Gestalt Massage

*Les résultats de cette respiration consciente apportant beaucoup plus d’oxygène au cerveau auront de multiples effets sur tout l’organisme : nos cellules, le sang, les muscles, les nerfs, la peau et tous nos organes sans exception, microbiote abdominal compris, notre deuxième cerveau. Toutes les règles d’hygiène seront ainsi sollicitées pour installer définitivement la réhabilitation de cette respiration abdominale. L’état physique ainsi que la psyché s’en porteront beaucoup mieux…

Respirer à pleins poumons selon l’expression populaire ne peut faire oublier la respiration de notre peau en allant de plus possible dans la nature : eau, air, soleil, vent, bains, soins et en recevant de temps en temps de bons massages et tout particulièrement en Sensitive Gestalt massage.

4. Quelques suggestions

*Lire le livre du Dr. Florence Villien : « La respiration anti-stress » Ed. J.Lyon.

*Et regarder une des interviews sur le Microbiote qui parle des « Règles  d’hygiène pour avoir un bon microbiote intestinal »

Les autres séries sont visibles dans le menu Vidéos