L’historique du S.G.M.

Le Sensitive Gestalt Massage® (S.G.M.)

Le Sensitive Gestalt Massage® (S.G.M.) a été conçu à la fin des années 60 par Margaret Elke (†) de San Francisco qui séjourna à l’Institut d’Esalen auprès de Fritz Perls, le père de la Gestalt thérapie*(voir les Notions de Gestalt-thérapie). A partir de 1972, Margaret a enseigné le massage californien dans son Ecole de Massage Institute of California jusqu’en 1983.

Margaret Elke a greffé, sur l’héritage suédois et ayurvédique, ses propres enrichissements par un travail de synthèse venu des Japonais, des Amérindiens et autres. Margaret a enseigné en Europe à partir de 1974 le massage sous l’appellation de Massage Californien jusqu’en 1979. A cette date et d’un commun accord avec Raoul Bécart et Ulla Bandelow le nom a été remplacé par Sensitive Gestalt Massage® en anglais pour être ensuite déposé par Raoul Bécart et Ulla Bandelow le 12 novembre 1991 à l’I.N.P.I. sous le numéro 318 547, pour les classes 16, 41, 42).  Ce nom sert de support à la diffusion de ce massage en France pour traduire des techniques étrangères en français et en Belgique, Espagne, Autriche, Italie, Suisse, Allemagne…où il est pratiqué et enseigné. Ce massage ne s’apparente à aucune pratique médicale, ni para-médicale occidentale. Son utilisation est strictement réservée aux praticiens et enseignants certifiés ayant pris un engagement déontologique en signant la Charte du SGM. Cette approche, pratiquée dans le respect de la personne, n’a donc ni visée médicale, ni érotique. Ulla Bandelow, responsable de la Commission de gestion tripartite basée sur trois pays (France, Espagne et Autriche) est la seule personne habilitée à délivrer au niveau européen la Certification finale de praticien (ne) en Sensitive Gestalt Massage® et dont l’obtention permet d’adhérer à la Fédération Française de Somato-psychothérapie et Somatothérapie (F.F.2S.).

Formateurs et praticiens S.G.M. à Triel/Seine